Ça sert à quoi ?

Les ateliers d’écriture partagée, ça sert à déscolariser l’écriture, à lui rendre son pouvoir d’émancipation et à créer du lien.
Ils développent:

La confiance en soi

Dès les premières séances, chacun réalise qu’il est capable d’écrire et de toucher les autres, y compris celui ou celle qui pensait au départ « ne pas savoir écrire ». Un texte est réussi s’il est authentique et dans un atelier d’écriture partagé, chaque texte est authentique.

L’empathie et la paix

Chaque texte est unique. Et pourtant il résonne en ceux qui l’écoutent comme une sensation de « déjà vécu ». Les ateliers d’écriture partagée rapprochent, mettent en lumière ce qui relie les êtres humains et non ce qui les sépare ou les oppose.

L’écoute et le respect

Chacun a sa place dans le cercle, ni plus ni moins importante que celle de ses voisins. Il a la garantie d’être écouté et respecté, quoi qu’il écrive, et même s’il n’écrit pas. Il gagne alors en sérénité et en assurance non-agressive.

L’aisance écrite et orale

Le but des ateliers d’écriture partagée n’est pas d’améliorer l’expression écrite. Néanmoins, cela se fait naturellement, à force de pratiquer et d’écouter les textes des autres. La prise de parole est encouragée par le cadre rassurant et respectueux, sans aucune attente de l’animatrice ni du reste du groupe.