Correspondance, suite

Pas facile d’obtenir des informations fiables sur ce virus en ce moment… Concernant l’envoi de courrier, voici ce que j’ai trouvé sur le site du gouvernement (https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus) :

Puis-je continuer de recevoir et envoyer du courrier, notamment à destination des personnes fragiles (EHPAD…) ? Existe-t’il un risque de contamination ?
Il n’existe aucun risque de contamination par le courrier ou les colis. La Poste continue également son travail de distribution du courrier pendant l’épidémie.

Si malgré tout vous êtes un peu stressé à l’idée de saisir une enveloppe dans votre boite aux lettres, laissez-la y séjourner 1 ou 2 jours.

Si vous préférez éviter le bureau de poste, sachez qu’on peut acheter et imprimer ses timbres en ligne !

Je poursuis donc mes propositions autour de la correspondance. Je m’adresse aux enfants directement :

Maintenant que tu as fabriqué quelques enveloppes, il est temps de rédiger tes lettres. Tu peux simplement fermer les yeux, penser à la personne à qui tu écris, et te lancer ! Laisse ton stylo courir sur la feuille, ne t’arrête pas si tu n’es pas sûr de l’orthographe d’un mot. L’important en ce moment, c’est de se parler, d’échanger.

Mais peut-être es-tu bloqué devant ta feuille. C’est normal, ça arrive même aux grands écrivains, on appelle ça le syndrome de la page blanche. Le nom savant, c’est « leucosélophobie » !

Pour t’aider, je t’ai préparé des petits papiers avec des idées. Tu peux les imprimer, les découper, les placer dans un pot et les tirer au sort. Si une idée ne te plait pas, tire un autre petit papier.

Et puis, tu peux ajouter des petits cadeaux dans tes enveloppes ! Si tu postes ton courrier (si tu ne le déposes pas directement dans la boite aux lettres de tes copains), ton enveloppe ne doit pas faire plus de 3 cm d’épaisseur. Pèse-là pour l’affranchir correctement.

Exemple de trésors à glisser dans ton enveloppe (lave-toi les mains d’abord) : confettis, fleur pressée, auto-collants, jolis boutons, ruban
Petit rouleau de masking-tape, bracelet brésilien, origami, perles repassées, mots et images découpés…
A toi de jouer !

Correspondance

Plus le droit de voir les copains… Ce qui sera probablement le plus difficile à vivre pour les enfants dans les semaines à venir sera l’absence de socialisation. La socialisation est essentielle pour le bon développement des enfants, surtout à partir de 5/6 ans, et jusqu’à l’âge adulte. Il va falloir en inventer de nouvelles formes, sans cour de récréation, ni soirée pyjama.

Bien sûr, il y aura le téléphone, skype, les mails et les sms. Mais nous allons tous passer beaucoup trop de temps devant nos écrans dans les semaines à venir, inévitablement. Alors je vous propose de retrouver un plaisir tombé en désuétude : écrire des lettres, à la main. Pour l’instant, la Poste fonctionne encore, profitons-en ! On peut même déposer les lettres directement dans les boites aux lettres des copains qui n’habitent pas trop loin.

Je m’adresse maintenant aux enfants et aux ados, car ils peuvent faire cette activité tout seul, dès le CE1. Assurez-vous simplement que votre enfant n’utilise que des papiers de récupération, et pas votre magazine préféré !

Pour ce premier projet autour de la correspondance, tu auras besoin:

  • de papiers de récupération : vieux magazines, papier-cadeau, papier origami ou décoratif pas trop petit…
  • et/ou de papiers que tu décores toi-même avec de la peinture, des feutres, des crayons de couleur…
  • une enveloppe blanche standard
  • un crayon à papier
  • des ciseaux
  • de la colle
1. Décolle délicatement les côtés de l’enveloppe pour la mettre à plat.
2. Pose l’enveloppe sur une feuille de récupération et trace le pourtour.
3. Découpe ta nouvelle enveloppe. Garde les chutes de papier, tu t’en serviras !
4. Plie et colle les bords de l’enveloppe. Ne colle pas encore le bord du haut !
5. Écris ta lettre ou une petite carte. Tu peux découper des formes dans les chutes de papier pour décorer ta lettre. Tu obtiens du papier à lettre assorti à ton enveloppe, la classe !
6. Découpe un morceau de papier blanc pour écrire l’adresse de la personne à qui tu écris. Colle l’adresse sur ton enveloppe. Attention à bien écrire l’adresse comme sur le modèle pour faciliter le travail des facteurs.
7. Fabrique tout plein d’enveloppes différentes, pour écrire à tes copains et copines, tes cousins et cousines, ta mamie, ton docteur pour lui souhaiter bon courage…
Astuce : si ton papier est plus petit que ton enveloppe blanche depliée, colle des bouts de papier (ici j’ai ajouté une bande couleur crême, tu la vois ?)

Parfois, on ne sait pas trop quoi écrire… Demain je te donnerai tout plein d’idées. En attendant, dis-toi que tu n’es pas obligé d’écrire des dizaines de lignes. Un simple « Coucou mamie, je te fais de gros bisous ! » fera très plaisir à ta mamie, surtout si tu glisses ce petit mot dans une enveloppe que tu as pris le temps de fabriquer toi-même.

Allez zou, file fouiller ta maison à la recherche de papiers intéressants ! N’oublie pas de demander l’autorisation à tes parents avant de les utiliser. Et si jamais tu ne trouves rien, fabrique tes propres papiers décorés !

Emploi du temps

Cet article et ceux qui suivront sont destinés à tous les parents confrontés à cette période de confinement dûe au coronavirus. Bienvenue à vous !

Je suis enseignante et maman. Il y a quelques années, j’ai fait « école à la maison » pendant un an. Je vous propose donc de partager mes petits trucs et ficelles, ainsi que des idées de projets créatifs, pour occuper vos loulous, tout au long de cette période « hors du temps ».

Vendredi, au lendemain de l’allocution de monsieur Macron, j’ai croisé une maman dans un magasin de livres et jeux. Son panier était plein de livrets type « cahiers de vacances » en français et mathématiques. Dans le mien : un élastique et une corde à sauter, pour remplacer les nôtres bien usés, avant que les magasins de jouets ne ferment.

Cette anecdote pour illustrer ma première suggestion : ne vous tracassez pas trop du travail purement scolaire, nous enseignants, allons vous en donner suffisamment. Commencez par penser « globalement » à l’organisation de vos journées. Il n’y a plus de sortie bibliothèque, de piscine, d’entrainement de basket ou de cours de dessin, pour rythmer vos semaines. La priorité est donc de rétablir un emploi du temps, quelque chose de relativement stable sur quoi s’appuyer. L’idée est d’établir un rythme relativement équilibré entre temps de travail intellectuel / travail manuel / temps de détente / temps à l’extérieur pour se défouler. Mais aussi temps collectifs / temps individuel.

Voici en photos, un premier bricolage tout simple à faire avec vos enfants. A partir du CE1 / CE2, ils peuvent même se débrouiller tout seul (et vous offrir un peu de répit… ou de temps de télétravail !)

Pour tous les projets créatifs que je vous proposerai, j’essaierai de me limiter à du matériel de base, puisqu’on ne peut plus courir les magasin de loisirs créatifs. Pour celui-ci, il vous faut :

  • un morceau de carton d’environ 60 cm x 40 cm (ou du papier brillant, type affiche)
  • une règle
  • un crayon à papier
  • des crayons de couleur ou des feutres
  • 2 feuilles de papier blanc un peu épais (à défaut, épaisseur standard)
  • du masking-tape, ou de la patafix, ou des punaises (si carton épais)… quelque chose pour attacher

Les enfants à partir du CE1 peuvent maintenant se débrouiller seuls (sauf peut-être pour l’étape 1, où ils auront besoin d’une calculatrice) :

  • Trace 7 colonnes dans la largeur de ton carton. Pour cela, mesure la largeur du carton avec la règle. Divise-la par 7 avec une calculatrice (il y en a dans presque tous les téléphones portables). Le résultat est la largeur de chaque colonne. Ne t’inquiète pas si tes colonnes ne sont pas parfaitement droite.
  • Inscris le nom des jours de la semaine en haut de chaque colonne, aux crayons de couleur ou aux feutres

Découpe plein de petits morceaux de papier blanc, un peu moins larges que tes colonnes. Par exemple, mes colonnes font 6, 5 cm de large, et mes petits papiers font 6 cm de large et 3 cm de haut. Ce n’est pas grave si tes petits papiers ne sont pas parfaitement droits.

  • Place tes petits papiers sur le carton, comme sur la photo, et trace 2 gros traits horizontaux comme sur la photo. Ces traits représentent le repas de midi et celui du soir (ou le gouter)
  • Attache les petits papiers sur le carton avec du masking-tape, ou de la patafix, ou des punaises, ou même du scotch normal si c’est tout ce que tu as.

Maintenant que le support est prêt, un petit « conseil de famille » est nécessaire pour remplir les petits papiers. Décidez ensemble, et en fonction de vos contraintes, du rythme de vos journées. A titre d’exemple, voici le nôtre (mais il est à adapter à l’âge de vos enfants). Nos filles ont 6 et 11 ans.

  • 9h – 12h : temps de travail scolaire, avec petite récré de 15/20 min.
  • 12h – 13h30 : repas, que l’on prépare ensemble
  • 13h30 – 15h30 : temps libre si possible dehors (pour ceux qui ont un jardin). Les enfants laissent les adultes travailler ou se détendre
  • 15h30 – 17h30 : activité créative, ou à l’extérieur, ou projet…
  • 20h – 20h45 (seulement certains soirs) : soirée jeux, ou soirée dessin en famille, ou soirée film

J’ai choisi des petits papiers détachables, plutot qu’un emploi du temps fixe, pour adapter celui-ci en fonction de la météo, des idées de projets, des contraintes de travail des adultes… et du vécu. Si vous vous rendez compte que tel rythme ne vous correspond pas, changez ! Vous allez avoir un peu de temps pour expérimenter différentes configurations…

Vous vous dites peut-être que vos enfants ne tiendront jamais 2 heures tous seuls (temps libre). Si possible sans écran (ou alors en limitant à 30 minutes par exemple). Ce moment irréel que nous vivons est peut-être l’occasion de découvrir tout le bénéfice du jeu libre. Pour une fois, l’enfant doit trouver en lui-même les ressources et les idées pour occuper son temps. Ce faisant, il va acquérir de précieuses compétences, comme développer son autonomie, résoudre des problèmes, faire preuve d’imagination. Bien sûr, il faudra être ferme sur les consignes de sécurité, surtout si vous vous retirez dans votre chambre par exemple, et surtout si vos enfants sont jeunes (dans ce cas, vous pouvez rester dans la même pièce, mais en précisant que vous êtes occupé). Vous pouvez aussi commencer par une période de temps libre plus courte, et l’allonger au fur et à mesure des semaines. Utilisez un minuteur ou l’horloge pour donner des repères visuels.

Pendant le temps libre, j’ai prévu de travailler. Mais j’ai également prévu de travailler tôt le matin, en précisant que je serai occupée jusqu’à 8 h.

Enfin, le temps d’activité créative ou de projet est à réfléchir ensemble, lui aussi. Faites un brainstorming de ce que vous aimeriez faire pendant ces 2 heures, et choisissez votre activité la veille, en piochant dans votre liste. Voici la nôtre, qui évoluera au fil des jours :

Bon courage à tous ! Il y aura des hauts et des bas dans les jours à venir. Mais je suis sûre que vous allez vivre également de beaux moments. Je vais tacher de vous proposer des ressources pour animer tous ces temps dans les prochains jours.